Rechercher

La peur des mots

Mis à jour : nov. 2



Les mots sont importants, on ne peut simplement pas du jour au lendemain décider de les rayer du dictionnaire et de les effacer de notre culture, les rendre « persona non grata » ou faire comme s’ils n’avaient jamais existé.

Dernièrement, nous sommes témoins d’un importante dérape dans le monde du « politiquement correct ». Le mot avec le « N », que ce soit à l’université ou dans les médias, prononcer le mot « Nègre » sème un malaise profond et enflamme la polémique de manière incontrôlable.

Sommes-nous tous rendus au point où nous sommes devenus incapables de faire preuve de discernement ? Ce n’est pas le mot en lui-même qui pose problème, c’est le contexte dans lequel nous l’utilisons. Je suis le premier à me lever lorsque nous utilisons des termes de manière à insulter les gens et je soutiens que le mépris est une des pires formes d’agression.

Cependant, aborder le sujet de l’esclavagisme et de cette période sombre de l’humanité me semble tout aussi important que de se remémorer le génocide juif ou arménien durant la seconde Grande Guerre. Les esclavagistes ont bel et bien existé et les négriers (les bateaux) qui ont amené les esclaves noirs en Amérique aussi. C’est en gardant bien en mémoire les pires moments de l’humanité que nous apprendrons à mieux connaître l’homme et à le guider afin qu’il répare les injustices du passé de manière à construire un monde meilleur.

Bannir le mot « Nègre » de notre vocabulaire, c’est aussi bannir tout un pan de l’histoire des noirs en Amérique, voulons-nous à ce point oublier notre honte que nous sommes prêts à modifier les livres d’histoire et à brûler tous les ouvrages qui comporte le mot « Nègre »?

Quels autres mots seront les prochains à disparaître de notre vocabulaire, « sauvage » … parce qu’il peut faire référence aux Amérindiens, « Mongol » … associé aux personnes diminuées intellectuellement et malgré l’utilisation à connotation négative que nous faisons encore de ce mot, le pays existe toujours et ses habitants aussi! Il n’y a plus de « gros » … seulement des gens en surpoids, non plus de personnes « sourdes » … il n’y a que des malentendants, pas « d’aveugles » … seulement des personnes non-voyantes. Peut-être devrions-nous faire disparaître tous ces mots du vocabulaire.

Bref, traité un noir de nègre est totalement inacceptable et nous sommes tous conscients je l’espère qu’il s’agit là d’une atteinte à sa dignité. Réalistement, ce ne sont pas les mots qu’on doit bannir, mais bien ce que les gens en font… commençons donc par mieux éduquer les gens sur ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas, bannir le mot « Nègre » ne va malheureusement pas enrayer le racisme envers les noirs.




31 vues
 

Formulaire d'abonnement

©2020 par Le Gros Bon Sens. Créé avec Wix.com