Rechercher

Sérieusement, c’est quoi la gamique?


Loto-Québec a reçu une amende de près de 150 000 $ du Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE) pour ne pas avoir transmis des informations sur des transactions douteuses survenues au Casino de Montréal à l’organisme fédéral de lutte au blanchiment d’argent.


Sérieusement, vous connaissez quelqu’un qui n’était pas au courant que les casinos sont l’endroit par excellence pour blanchir de l’argent et que ce sont des lieux de prédilection pour le crime organisé? Là où le bât blesse, c’est de découvrir que non seulement Loto-Québec faisait sciemment l’autruche, mais qu’elle encourageait cette pratique.


Il faut savoir que pour la période terminée le 24 juin 2019, Loto-Québec a rapporté des revenus de 656 millions $. On peut donc dire que cette amende représente un grain de sable dans la plage des bénéfices de Loto-Québec. Parmi toutes les taxes, impôts et diverses sources de revenus du gouvernement, les jeux et loteries sont une vraie mine d’or, on pourrait même dire que c’est une taxe volontaire.


J’aimerais mettre en évidence que nos gouvernements mettent la main sur toute industrie ou tout commerce destiné à être extrêmement lucratif. Le gouvernement québécois a nationalisé l’électricité, l’alcool, les jeux et maintenant le cannabis et en ont fait des monopoles. On ajoute à ça les différentes surtaxes comme sur le pétrole et les produits du tabac. Bref, tout ce qui est payant finit dans les poches du gouvernement, à défaut de se retrouver dans celles du crime organisé. À quand la nationalisation de l’industrie du sexe et de l’eau potable?


Ce qu’on apprenait tout récemment, c’est que le Casino de Montréal ouvrait toutes grandes ses portes et déployait le tapis rouge pour des membres du crime organisé. Comme si personne ne se souciait vraiment de la provenance des fonds… l’argent n’a pas d’odeur, même sale!


De plus, on apprenait que le promoteur des spectacles du Casino de Montréal, en poste depuis 20 ans, possède un casier judiciaire et ne s’en est jamais caché. C’est comme laisser entrer le loup dans la bergerie… volontairement.


Sérieusement, c’est quoi la gamique? Lorsqu’il s’agit de faire de l’argent, il n’y a plus aucune règle qui tienne, il n’y a plus aucune frontière entre le bien et le mal. Lorsque les administrations publiques se comportent de manières délinquantes, la moralité perd le nord et la société dérive.


Disons-le, le vrai cancer de la société c’est la corruption! Tout comme le cancer, la corruption se développe et se propage inévitablement, c’est dans nos gènes. C’est bien connu, le pouvoir corrompt. Difficile de résister à franchir certaines limites quand on a du pouvoir, comme si tout d’un coup, on était à l’abri des lois et non imputable de nos actes.


La Commission Charbonneau a eu très peu d’effet, autres que celui de nous faire réaliser à quel point nos élus peuvent être corrompus. C’est malheureux, mais c’est une réalité.


Bref, plusieurs milliers d’années se sont écoulées et depuis le siècle dernier, la science, la technologie, la médecine ont subi une évolution fulgurante. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour l’homme, on est le même Bozo qu’il y a deux mille ans, cherchant constamment à s’élever par rapport aux autres et à cumuler des richesses. L’appât du gain est plus fort que tout. Seulement aujourd’hui, nous avons simplement plus d’outils et de savoir pour le faire avec une plus grande efficacité.

Personnellement, je reste persuadé qu’il y a beaucoup plus de bandits en cravate en liberté qu’il n’y a de prévenus en prison. C’est une réalité avec laquelle nous devons composer, puisque la nature humaine n’est pas près de changer.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 

Formulaire d'abonnement

©2020 par Le Gros Bon Sens. Créé avec Wix.com